topblog Ivoire blogs

14/01/2013

La résistance des hommes turbannés plus que prévue

CONFIDENTIEL (NORD-MALI ): Paris contre des soudards en pick-up

 

Rebelles Touareg

Rebelles Touareg

 

A l’issue d’un conseil de défense consacré à la situation au Mali et qui s’est tenu dimanche après-midi à l’Élysée, c’est l’inquiétude qui gagne les esprits. Selon des propos prêtés au ministre de la Défense et derrière les communiqués officiels, notamment l’entretien par téléphone du président Hollande avec ses homologues sud-africain et nigérian, Jacob Zuma et Goodluck Jonathan, se cache la peur d’un enlisement de la France.

 

L’Elysée serait entrain de maudire Nicolas Sarkozy car, selon les renseignements militaires, les islamistes auraient tout l’armement moderne que la France avait largué dans les montagnes du Djebel Nafoussa en Libye: lance-roquettes, fusils d’assaut, mitrailleuses et de missiles antichars Milan. Pire, ces derniers disposeraient même de missiles sol-air, ce qui sera difficile pour les frappes aériennes qui ont été engagées depuis ce matin sur Gao, Tombouctou et Kidal. Ces bombardements prouvent la volonté de la France de bouter hors du Nord-Mali, ces hommes qui veulent « instaurer la charia », selon la terminologie occidentale…Des Rafale sont entrain en jeu, en détruisant tous les QG semble-t-il, des groupes armés, notamment à Gao et Kidal. Info ou intox ? Nous n’en savons rien, d’autant plus que l’armée malienne n’a pas communiqué sur ce nouvel aspect des combats…

 

François Hollande, avant l’offensive contre les islamistes maliens, pensait que ces derniers n’étaient que des petits soudards en pick-up Toyota munis de mitraillettes Douchka avec juste de petites armes légères. Hélas pour lui, la surprise est de taille. Selon une source proche du dossier, il pensait que l’armée allait passer une….semaine, tout au plus, sur le sol et le théâtre malien, avant de laisser la place à des troupes africaines. On parle déjà de plusieurs semaines de guerre à l’Elysée et, l’Amérique et l’Angleterre apportent déjà une aide logistique, et les pays ouest-africains fournissant chacun 500 hommes.

 

Ceci prouve qu’il (François Hollande) a sous-estimé ces groupes armés, et qu’il n’est visiblement pas en contact avec l’armée malienne défaite par ces hommes, et qui pouvait fournir de vrais renseignements…Sur le terrain, information à prendre avec des pincettes, il y aurait de nombreux morts à Gao, Tombouctou et Kidal, après les bombardements français. Des islamistes ou des civils ? On en saura un peu plus les heures à venir…Mais, selon les autorités françaises, un haut responsable du groupe islamiste armé Ansar Eddine (Défenseurs de l’Islam), Abdel Krim dit « Kojak », a été tué.

SOURCE: Allain Jules

01:38 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.