topblog Ivoire blogs

27/12/2012

Les gendarmes ayant sécurisé l'arrivée d’Aké NGbo et ses camarades récemment libérés, ont été mis aux arrêts

Gendarmerie d'Agban, arrestations de gendarmesDramane Ouattara reproche aux gendarmes qui ont sécurisé l'arrivée du Professeur Aké NGbo et ses camarades récemment libérés d’avoir exécuté "une non-recommandée et non-autorisée". Ces gendarmes ont donc été jetés en prison. Cette information a été publiée par le quotidien "LG Infos" dans sa livraison N°323 du mercredi 26 décembre 2012, page4.


Le quotidien a pris le soin de mener ses investigations dans le camp de gendarmerie d’Agban ciblé par le régime Dramane Ouattara, à travers une vague d’arrestation. Des gendarmes ont ouvertement témoigné la traque organisée par le régime contre ce corps depuis plusieurs jours.

Un officier n’a pas caché sa colère : "On nous taxe de proGbagbo, surtout nous qui avons servi sous le Commandant Abehi, en particulier ceux qui sont en poste à la caserne de Yopougon. Je vais dire quelque chose de grave. On a même reproché aux gendarmes qui ont sécurisé l’arrivée du Professeur Aké NGbo et ses camarades récemment libérés, le fait d’avoir exécuté une mission non-recommandé et non-autorisée. Ceux qui ont été commis à cette tâche sont actuellement aux arrêts" a témoigné un gendarme résidant du camp d’Agban au quotidien "LG Infos".

Comment peut-on prétendre que des gendarmes qui obéissent à des ordres, d'avoir exécuté une mission "non-recommandée et non-autorisée". Il est évident qu'ils ont été commis à cette tâche pour les pièger, en vue de les emprisonner.

 

"On veut faire croire que les gendarmes ont organisé une attaque contre un camp qu’ils habitent eux-mêmes. Non, c’est trop grossier" a déploré un autre gendarme d’Agban aux reporters de "LG Infos".

 

La presse rapporte des arrestations massives des gendarmes et de leurs proches, depuis 5jours. On dénombre plus de 80 arrestations dans le cadre de cette affaire.

 

Jusqu’ici, personne ne peut expliquer la haine viscérale que Dramane Ouattara voue aux gendarmes ivoiriens. N’est-ce pas là, le signe annonciateur du démantèlement de la gendarmerie par le régime dramane ouattara? Affaire à suivre!

07:01 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.