topblog Ivoire blogs

26/11/2012

3h de Tête-à-tête GBAGBO/MIAKA: Le FPI prend des instructions pour l’offensive diplomatique

Miaka, GbagboCe jeudi 22 novembre 2012 à la Haye, M. Sylvain Miaka Ouretto, Président par intérim du Front Populaire Ivoirien (FPI) a eu son deuxième tête-à-tête avec le Président Laurent Gbagbo, Fondateur de ce parti.

La mission d’offensive diplomatique en Europe réclamée par les militants du FPI est enfin mise en œuvre par la direction intérimaire du Parti de Gbagbo. C’est profitant de cette  mission que Miaka Ouretto a rendu visite au Président Gbagbo avant d’entamer véritablement la tournée diplomatique. La délégation que Miaka conduit s’est étoffée par l’arrivé d'autres membres de la Direction dont Amani N’guessan et de la quasi-totalité des membres du secrétariat national du Front Populaire Ivoirien en France. La Direction du parti a entamé le corps-à-corps diplomatique depuis le 21 novembre dernier et poursuivra les rencontres jusqu’à la fin du mois de novembre 2012.

Miaka est à sa deuxième rencontre du genre avec Gbagbo après celle de février 2012. Selon des sources concordantes, ce tête-à-tête aurait eu pour points essentiels : la rédynamisation du parti au moment où celui-ci a eu deux de ses membres actifs emprisonnés récemment en Côte d’Ivoire ; son fonctionnement au plan national qu’international et enfin sa nouvelle politique au plan international en vue de la reconquête du pouvoir.

Avant son tête-à-tête avec le Président Gbagbo qui a duré de 13h à 15h, Miaka s’est rendu au siège de la CPI où avait lieu une audience à huis sur la situation en Côte d’Ivoire entre 10h et 13h.

Rappelons que la délégation du FPI qui séjournera en Europe jusqu’au 30 novembre prochain, a entamé véritablement ses visites diplomatiques ce vendredi 23 novembre 2012 avec une rencontre de haut niveau à l’Elysée. Si le programme ne change pas, la direction du FPI rencontrera ce 26 novembre le Quai D’Orsay, l’instance décisionnelle de la diplomatie française. Plusieurs autres rencontres sont à l’agenda de la délégation, notamment avec le Parti socialiste, le Front de Gauche, des députés UMP et PS et les organisations de la diaspora ivoirienne en France.

De toute évidence, le FPI a décidé de passer à la vitesse supérieure, dans un contexte où les organisations de Droits de l’Homme émettent des rapports sur des graves violations des droits humains perpétrées par le régime de Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire.

10:50 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

merci Alain, je relaie, jusqu'à présent je n'avais pas trouvé d'article sur le sujet aussi intéressant, aussi détaillé.
bonne journée !

Écrit par : Shlomit | 26/11/2012

Les commentaires sont fermés.