topblog Ivoire blogs

01/11/2012

Après Amnesty international, L'ONUCI enfonce le régime de Ouattara: "Des cas de torture existent"

285599_3790639892293_165491858_s.jpgEugène NINDORERA, Chef de la division des Droits de l'Homme de l'Opération des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire (ONUCI) a confirmé que des cas de torture existent en Côte d'Ivoire. Il a été interrogé, mardi 30 octobre 2012, par Radio France international (Rfi) suite au rapport rendu public, vendredi 26 octobre 2012, par Amnesty International. Un rapport qui fait état de 200 cas de détentions arbitraires et qui évoque des cas de torture en Côte d'Ivoire.

"Sur ces vagues d’arrestations, on a pu constater que la manière dont cela s’est fait, c'était une manière qui pouvait être portée à discussion par rapport à un certain nombre de normes qui n’étaient pas respectées à savoir qui doit intervenir dans ce genre de situations? Quelle est la base légale? Sur quel document est-ce que cela doit être fait? A quelle heure est-ce que ce genre d’activités doit être mené? Où est-ce que ces personnes doivent être arrêtées?

Toute une série d’éléments qui indique comment on doit procéder dans ce genre de situations. Et il faut dire que la manière dont cela s’est fait n’était pas toujours conforme à la légalité. D’où une certaine préoccupation que nous avons eu l'occasion d'exprimer aux autorités en essayant d’évoquer un certain nombre de cas précis pour les amener à corriger cette manière d’intervenir, en soulignant qu’il y a des cas de torture, sûrement pas aussi nombreux que ceux que certaines organisations avancent, mais des cas de torture existent. Et je pense qu’il faut avoir le courage de vérifier ces informations et une fois que ces informations sont vérifiées, procéder à l’arrestation et à la poursuite des personnes qui sont responsables de ces actes qui sont illégaux".

 

Source : Soir Info

09:37 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.