topblog Ivoire blogs

01/10/2012

Ghana : les policiers de Ouattara absents au bureau d’Interpol, les avocats de Katinan oeuvrent pour sa libération

Katinan libreComme annoncé le samedi, les policiers ivoiriens que Dramane avait envoyés au Ghana pour procéder à l’extradition du ministre Katinan étaient attendus ce jour au bureau d’Interpol pour justifier la procédure pour crime de sang intentée contre la porte parole du président Gbagbo.

A la stupeur générale, ceux-ci ne se sont pas présentés ce matin arguant qu’ayant saisi Interpol pour une affaire criminelle et non politique, cette organisation devrait simplement procéder à l’extradition sans confrontation devant la justice.

 Malgré les gages pris le samedi, c’est toute honte bue que les preuves qui dit-on surabondent contre le ministre Katinan et qui étaient attendues par la justice ghanéenne se sont volatilisées.

 

 Cette fuite en avant confirme que c’est bel et bien une tentative d’enlèvement du porte parole du président Gbagbo qui vient d’être déjoué grâce à la vigilance de son avocat et des exilés ivoiriens au Ghana. 

Me Patrick Sobodjor et le conseil des avocats du ministre Katinan saisiront dans les minutes qui suivent la haute court de justice ghanéenne pour démontrer non seulement le caractère politique de cette affaire mais aussi dénoncer le fait que Dramane snobe la justice d’un pays libre et souverain comme le Ghana.

 

Une conférence de presse animée par les avocats est prévue à cet effet dans les heures qui suivent.

 

 Source: STEVE BEKO

13:13 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.