topblog Ivoire blogs

01/10/2012

Affaire KATINAN : Le Président du Ghana met Ouattara en garde.

John Dramani, Ghana PRRevenu de la 67ème Assemblée Générale de l’ONU, le Président du Ghana SEM John Dramani MAHAMA a réagi sur l’affaire KATINAN, à sa descente d’avion à l’Aéroport International de KOTOKA d’Accra, hier dimanche 30 septembre 2012.

"...Je ne suis pas en charge du dossier. Je ne suis pas juriste, je suis historien et communicateur de formation. Ce que je souhaite est que l´on laisse la justice de mon pays faire son travail. Cette affaire relève de la justice ghanéenne et tous ceux qui veulent la ramener sur le terrain politique auraient dû se rendre à l’Assemblée Générale des Nations Unies où nous avons parlé de l’Etat de droit. Je pense qu´ils auraient beaucoup appris!..." a déclaré SEM John D. MAHAMA indexant directement Ouattara qui magouille avec les services de Interpol Ghana pour extrader le Ministre KATINAN.

La justice Ghanéenne s’était prononcée pour une remise en liberté sous caution de M. KATINAN, en attendant la reprise du procès le 11 octobre 2012. Mais le régime de Ouattara manœuvre contre l’arrêt de justice de la Cour d’OSU.

Pour mémoire,   le Ministre Justin Koné KATINAN a été arrêté le 24 Août 2012 au Ghana. Mais à la suite d’un procès marqué par plusieurs reports dus à l’absence de preuve du régime de Ouattara contre M. Katinan, le Juge Aboagye Tandoh, Magistrat à la Cour d’OSU, avait prononcé la libération sous caution de 50 000 GH ¢  de M. Katinan le 25 septembre 2012. Le Juge TANDOH avait ordonné à M. KATINAN de se présenter 2 fois par mois devant les services du BNI jusqu’à la reprise du procès le 11 octobre. Le magistrat avait également mentionné aux agents du BNI au sujet de M. KATINAN  que: " la protection en tant que demandeur d'asile en vertu de nos lois doivent être intacts jusqu'à avis contraire".  

 

Dramane Ouattara qui aime bien tordre le cou au droit continue de persévérer dans sa gaucherie. Il a à nouveau demandé aux services d’Interpol opérant au Ghana d’arrêter M. Katinan. Le Ministre Katinan a été à nouveau arrêté le vendredi 28 septembre 2012. Mais interpol Ghana demande au régime d’abidjan d’apporter les preuves de la culpabilité de M. Katinan. A l’heure où nous mettions cet article en ligne, les policiers de Dramane Ouattara étaient toujours attendus dans les locaux d’Interpol au Ghana. Me Sogbodjor et les avocats de M. Katinan ont décidé de saisir la Cour Suprême pour que les droits de leur client soient respectés.

15:53 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Ouattara nous habitue de plus en plus à la médiocrité, l'improvisation, l'amateurisme sur fond de sang, de magouilles et d'horreurs... quand donc sera-t-il vomi par tous les bien pensants qui eux sont un peu plus doués que lui pour masquer le chaos qu'ils ont installé en Côte d'Ivoire, en faisant tomber le "dictateur", dont les "crimes "s'estompent de jour en jour... Puisse la vérité des faits s'imposer d'elle-même bientôt !

Écrit par : Shlomit | 01/10/2012

Les commentaires sont fermés.