topblog Ivoire blogs

15/09/2012

Hamed Bakayoko au CCPAO : "que les extraditions se fassent de police à police"

CCPAO 2012, ridicule Hamed BakayokoLe mercredi 12 septembre 2012, la 8ème assemblée générale du Comité des Chefs de Police de l’Afrique de l’Ouest (CCPAO) s’est tenue à Abidjan. Ces assises annuelles statuaient sur la question de la criminalité transfrontalière.

En prélude de cette rencontre annuelle du CCPAO, a eu lieu l’inauguration du nouveau Bureau régional d’Interpol en Côte d’Ivoire. Pendant la conférence inaugurale, Hamed Bakayoko, ministre de l’Intérieur de Dramane Ouattara n’a pas manqué de faire des propositions ridicules au CCPAO.  Dans le cas des extraditions entre les Etats, il martela que: "ces extraditions se fassent de police à police", sans que la justice de l’Etat où réside le présumé criminel ne s’en mêle. Hamed Bakayoko a fortement exigé : "que ces recommandations soient suivies et appliquées par tous les Etats membres".  

Comme quoi, le régime de Ouattara ne voit pas d’un bon œil la tournure juridique que prend l’affaire KATINAN au Ghana, où Hamed Bakayoko et Ouattara auraient voulu voir le Ministre Katinan, Porte-parole du Président Gbagbo, être extradé sans d’autre forme de procès.

Les propositions incongrues de Hamed Bakayoko trouvent leur fondement dans les parodies de justice aux ordres de Ouattara. On se souvient, des refugiés ivoiriens au Liberia, jugés et acquittés par la justice libérienne dans le cadre des attaques armées dans l'Ouest ivoirien, ont été extradés, arbitrairement accusés et condamnés en Côte d'Ivoire. On aura tout vu dans la Côte d'Ivoire version Ouattara.

 

21:05 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.