topblog Ivoire blogs

08/09/2012

World Economic Forum : Dramane Ouattara plonge la Côte d’Ivoire dans les abîmes économiques, 131è sur 144 pays

WEF, RCI, 131èDramane Ouattara a cru pouvoir séduire le monde entier par ses voyages "bling-bling" de 4 jours sur 7 entre deux avions. World Economic Forum (WEF) a publié son rapport annuel de 545 pages, ce mercredi 5 septembre 2012. La Côte d’Ivoire, hélas, figure parmi les bons derniers : 131è sur 144 économies comparées parmi les nations.

Le WEF détermine l’indice de compétitivité des pays en s’appuyant sur douze (12) piliers de l’économie des Etats. Entre autres piliers, on peut citer : les institutions, les infrastructures, l’environnement socioéconomique, l'efficacité des marchés des biens, etc. A l’intérieur de chaque pilier,  se trouve plusieurs indicateurs qui permettent de jauger la compétitivité de chaque nation.  

Ainsi donc, dans le pilier "Institutions", la Côte d’Ivoire est classée 137è/144 pour l’indicateur  "Indépendance de la justice". Cela révèle que sous Dramane Ouattara, la justice ivoirienne est aux ordres du pouvoir Exécutif. En clair, la Côte d’Ivoire version Ouattara est parmi les 7 derniers pays au monde où l’appareil judiciaire est tenu par l’Exécutif.  Pour l’indicateur "Fiabilité de la police", la Côte d’Ivoire est classée 138è/144. Cela ressort les exactions des FRCI sur les populations civiles ivoiriennes.

"Le coût de la criminalité et de la violence dans les affaires", un autre indicateur du pilier "institutions", la Côte d’Ivoire est encore 137è/144. Pour les "crimes organisées", la Côte d’Ivoire de Ouattara est classée 132è/144.

Autant de contreperformances enregistrées par cette nation , autrefois propère, par la faute et l’incompétence notoire de Dramane Ouattara, pseudo docteur en économie venu du FMI et chef suprême des FRCI. L’indice de compétitivité de la Côte d’Ivoire a été plombé, entre autres, par les tueries et les exactions sur les populations perpétrées par les FRCI,  l’atmosphère d’insécurité généralisée, la politique de rattrapage ethnique, la cherté de la vie, la corruption, etc.….

Ce qui est frappant, la Côte d’Ivoire, avec son classement général de 131è, est derrière certains pays qu’elle dépassait autrefois. Sénégal (117è), Bénin(119è), Tanzanie(120è), Ethiopie(121è), Ouganda(123è), Mali(128è), Malawi (129è), Madagascar(130è).

Le hideux visage de la Côte d’Ivoire, qui gémit quotidiennement sous la répression du dictateur sanguinaire Dramane Ouattara, fait fuir les investisseurs. Personne n’ose mettre son argent dans un pays, où le retour sur l’investissement est hypothéqué.

Mais au lieu d’aller dans le sens de la paix et de la cohésion sociale en engageant un véritable dialogue national par la libération des prisonniers politiques, Ouattara, au contraire, déploie une politique toute aussi sanguinaire que cruelle. Des enlèvements, arrestations et tortures des partisans de Laurent Gbagbo sont perpétrés par les FRCI, sans oublier les mandats d’arrêts internationaux contre les opposants qui ont quitté le pays pour sauver leur vie.

De toute évidence, avec ses politiques moyenâgeuses et antidémocratiques, Ouattara ne fera qu’enfoncer la Côte d’Ivoire dans les abîmes économiques les plus obscures.

03:07 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

Le Projet de DRAMANE est de faire "tomber la CI". Il a donc finance la rebellion et avec l'aide de Sarko ils ont detruit les infrastructures du pays. Maintenant qu'il a la main mise sur les affaires, sa milice, Dozos, FRCI sement la terreur afin que lui et ses patrons puissent piller le pays. Donc les Eburneens doivent comprendre clairement ce message. Dramane et ses plans de "reajustement" avec le FMI ont echoue ds ts les pays du monde.

Écrit par : Lawa | 08/09/2012

Les commentaires sont fermés.