topblog Ivoire blogs

07/08/2012

Réaction du FPI suite aux attaques des camps miliaires

Via sa page Facebook, le Front Populaire Ivoirien(FPI), parti du Président Laurent Gbagbo, vient de réagir aux attaques des commissariats et camps militaires d’Abidjan survenues les 4, 5 et 6 Août 2012. Nous vous livrons l’intégralité de la déclaration.


Le Front Populaire Ivoirien condamne avec la dernière énergie les attaques meurtrières qui ont eu pour cibles des camps militaires. 

Le Front Populaire Ivoirien réitère son attachement à la transition pacifique à la démocratie et ne peut que regretter l'effusion de sang consécutive aux attaques susmentionnées. 

Le Front Populaire Ivoirien préconise l'ouverture d'enquêtes impartiales permettant de
 situer les responsabilités quant à ces attaques. 

 Le Front Populaire Ivoirien s'insurge devant les accusations infondées formulées par le Ministre de l'intérieur, Hamed Bakayoko qui a imputé, sur les ondes d'une radio, ces attaques meurtrières au FPI et à de prétendus "miliciens pro-Gbagbo". 
 C'est le lieu de rappeler au pouvoir d'Abidjan, que son partenaire au sein du RHDP à savoir le PDCI d'Henri Konan Bédié a annoncé ces dernières semaines dans sa presse (le Nouveau Réveil) qu'une attaque se préparerait et viserait la ville d'Abengourou. Par ailleurs, toujours ces dernières semaines, le député PDCI Konan Kouadio Bertin alias KKB, s'est montré extrêmement virulent à l'égard des tenants du pouvoir. Le Front Populaire Ivoirien invite en conséquence le Ministre de l'intérieur à bien regarder dans son entourage politique proche à qui pourrait profiter de telles attaques.
 
Par ailleurs, le Front Populaire Ivoirien attire l'attention du ministre sur le suivi d'heure en heure de ces attaques et les commentaires quasi-instantanés du Président de l'Assemblée Nationale qui s'en sont suivis.
 
Le Front Populaire Ivoirien réaffirme son attachement à la légalité constitutionnelle et aux méthodes démocratiques dans l'exercice de la fonction politique. Il ne se reconnait absolument pas dans les allégations fallacieuses d'Hamed Bakayoko qui se grandirait à laisser les services d'enquête faire leurs investigations avant de tirer quelque conclusion expéditive. 

FPI, Déclaration

 

SOURCE : https://www.facebook.com/FRONTPOPULAIREIVOIRIEN

 

12:37 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.