topblog Ivoire blogs

03/08/2012

Syrie : A quoi joue Barack Obama?

L’information a été rendue publique le Mercredi 1er Août 2012, par M. Patrick Ventrell, porte-parole du département d'Etat : "L'administration Obama avait prévu au départ 15 millions de dollars pour aider l'opposition syrienne. Ce montant sera majoré de 10 millions de dollars. C’est donc sur la base de 25 millions de dollars que nous allons travailler à appuyer l’opposition syrienne en équipements militaires"

Ainsi donc, Barack Obama déclare officiellement la guerre à Bachar Al Assad et au peuple Syrien. Au départ, les USA agissaient par rebelles opposés, mais M. Ventell vient ainsi d’annoncer l’entrée en guerre des USA auprès des rebelles syriens pour renverser le pouvoir syrien. Exactement comme le ténébreux ex-président français Nicolas Sarkozy avait décidé d’entrée en guerre au côté de Dramane ouattara et des FRCI contre le Président Laurent Gbagbo et la Côte d’Ivoire. Nul ne sera surpris de voir des hélicos Apache, des B52 et des F16 américains dans le ciel syrien en appui aérien aux combattants de la rébellion armée qui endeuille la Syrie depuis l’an dernier.

Très tôt dans l’après-midi du 2 août 2012, M. Kofi Anan  portait à la connaissance de l’ONU et de la Ligue arabe "de son intention de ne pas renouveler son mandat quand il expirera le 31 août 2012". Une démission pure et simple au poste de médiateur qu’il occupait depuis le 23 février 2012. Son plan de paix en six points pour régler le conflit en Syrie, prévoyant une cessation des combats entre gouvernement et rébellion armée et une transition politique ne verra jamais le jour, puisse que les USA entrent, à visage découvert, dans le conflit. Ban Ki-moon, en recevant la démission de Kofi Anan, a promis "de rentrer en contact avec la Ligue Arabe en vue de  trouver rapidement un successeur" au médiateur démissionnaire

En toute honnêteté,  avec la position rigide de la Russie et de la Chine de s’opposer à l’interventionnisme agaçant des occidentaux dans les autres Etats, notamment en Syrie, on peut donc craindre la régionalisation voire la mondialisation de cette guerre. Barack Obama pourra, dans ce cas, se vanter d’avoir activement participé au déclenchement de la WW3. YES HE CANSyrie, Obama, Rebelles syriens, Financement !

00:20 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.