topblog Ivoire blogs

13/07/2012

Crimes du duo méphistophélique Ouattara-soro, l’ONUCI complice?

Il ne se passe pas de mois sans que le duo méphistophélique Ouattara-Soro ne s’étale dans les médias en accusant faussement Gbagbo et ses partisans de toutes les espèces de crimes de guerre. Depuis plus d’un an que dure leur forfaiture puante à sous bassement international, ces deux criminels de guerre répètent les sorties mensongères et hasardeuses de presse. Tout est conçu pour qu’à force de communication, Dramane ouattara et sa clique de sanguinaires passent pour des innocents afin que Gbagbo et ses partisans soient condamnés. Et c’est avec contrition que les victimes et parents de victimes de Ouattara et de Soro constatent que ces assassins les narguent à chacune de leur sortie sur des plateaux de chaînes internationales.  La consternation des ivoiriens, victimes de cette bande de chiens de guerre, est d’autant plus grande que les contingents de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) qui ont été témoin des pires formes de crimes contre l’humanité perpétrées par l’armée tribale de Ouattara, n’osent broncher pour établir les faits.

Et pourtant les crimes de Ouattara et de Soro sont connus

Depuis 2002, la rébellion armée du tandem des calamités humaines Ouattara-Soro, a fait subir à la Côte d’Ivoire les pires formes de violation des droits de l’homme.  Ils ont égorgé des humains, éventré des femmes enceintes, exterminé des gendarmes désarmés, violé, pillé, exécuté sommairement des civils, etc… Pis, à Duékoué, ils ont fait massacrer des wê en mars 2011.

Les rapports des ONG citent nommément l’armée tribale de Ouattara et de son poulain soro, mais personne n’a jamais osé les inquiéter sur cette question. Bien évidemment, les casques bleus marocains ne se lanceront peut-être jamais dans un tel éclatement de la vérité. De peur d’être eux-mêmes poursuivis pour non assistance aux personnes en danger.

D’ailleurs, une vidéo circule depuis une semaine sur la toile, montrant les éléments dudit contingent en pleine création d’une fosse commune pour ensevelir les wê fraîchement massacrés. Oh douleur, le génocide des wê, dans l’ouest ivoirien trouvera-t-il une oreille prête à l'enregistrer?

Soro et Dramane sont, peut-être, convaincus qu’ils ne seront jamais inquiétés par l’ONU et la CPI, puisqu’ils savent qu’ils ont agit avec la complicité  de la communauté dite internationale.  Soro a, encore sournoisement, nuancé cette hideuse complicité lors de sa dernière sortie sur RFI. Mais jusqu’à quand ce tissu mensonger et démoniaque résistera-t-il?

Les crimes de Soro et de Dramane Ouattara sont pléthores, nul ne peut le nier. Mais ils s’obstinent à accuser faussement Gbagbo et ses partisans. La récente mise au point de M. Pascal Turlan, Conseiller de Fatou Bensouda, procureure de la CPI est claire « nous ne confirmons pas les rumeurs… Les enquêtes de la CPI continuent en Côte d’Ivoire » réagissant au Nième mensonge du chef rebelle Soro.

Peut-on croire enfin à un début d’éclatement de la vérité sur les crimes que Dramane Ouattara et ses chefs de guerre s’évertuent à cacher ?

Peut-on croire à une infirmation des charges fallacieuses déposées contre Gbagbo Laurent et les siens ?

Wait and see !Duekoue, génocide, wê, ouest ivoirien

15:03 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

OVAJAB

Écrit par : Alain Doh Bi | 13/07/2012

Les commentaires sont fermés.