topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22/07/2014

CPI: Le Juge HANS-PETER KAUL décédé. Il avait pesé dans la confirmation des charges contre GBAGBO

Hans-Peter Kaul Décédé, CPI, Affaire GbagboL’information de son décès circulait depuis hier dans les bureaux de la CPI. La mort du Juge HANS-PETER KAUL vient d’être confirmée par un communiqué de la CPI : « Nous sommes au regret d'annoncer que le juge Hans-Peter Kaul, ancien juge à la Cour pénale internationale (CPI), est décédé le 21 juillet 2014 à la suite d'une grave maladie », peut-on lire sur le site de l’institution Internationale de Justice.

Pour rappel, Hans-Peter Kaul, l’ex-juge de la CPI qui avait pesé dans la confirmation des charges contre le Président Gbagbo, bien que les preuves fournies par la procureure Bensouda fussent insuffisantes, avait démissionné le 1er juillet 2014. Des indiscrétions proches de la CPI n’avaient pas manqué de dévoiler que le Juge Hans-Peter Kaul aurait cédé au dernier moment sous des pressions internationales, en basculant en faveur de la confirmation des charges contre le Président GBAGBO à 2 juges contre 1. Le Juge Hans a-t-il emporté sur sa conscience un lourd secret dans sa tombe ?

13:11 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

20/07/2014

Suspension de grève des agents de BRINKS CIV après les négociations avec le PCA

Grève Brink's Côte d'Ivoire, Suspension de grève Brink's Côte d'IvoireLe mouvement de grève s’est durci hier 19juillet, obligeant M. N'Diaye Aboudramane, PCA de BRINKS CIV, à interrompre sa mission à Dakar pour regagner Abidjan, en vue de prendre le dossier en main.

Ce 20 juillet 2014, le PCA a engagé une négociation franche avec les Agents grévistes qui étaient enfermés dans leur base depuis plus de 40h d’horloge. Le PCA et les grévistes ont fini par tomber d’accord sur deux (2) points essentiels.

1-Aucun agent gréviste ne sera ni renvoyé, ni poursuivi relativement à ce mouvement de grève ;

2-une plateforme de discussion sur les montants des revendications des agents grévistes à été mise en place. D’ici lundi, les montants consensuels de primes de risques, de prime de logement et de prime de transport seront trouvés.

 

Pour rappel, les agents de BRINKS avaient déclenché pacifiquement le 15 juillet 2014 un mouvement de grève pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail pourtant sur :

-Les Primes de Risques préalablement fixés à 45000FCFA/mois, le personnel demande 90000FCFA/mois ;

-Les Primes de Transports préalablement fixés à 25000FCFA/mois, le personnel demande 40000FCFA/mois ;

-Les Primes de Logement préalablement fixés à 25000FCFA/mois, le personnel demande 70000FCFA/mois ;

-Enfin, le Personnel réclame une gratification semestrielle de 200000FCA/semestre.

 

 

Au lieu de négocier avec les Agents grévistes, M. Komenan Guy, DG de BRINKS, a préféré faire appel à la police contre ses agents. Ces derniers sont enfermés dans leur base de Vridi avec les fourgons blindés et leurs armes. Après plus de 40h de vives tensions entre les grévistes et le DG, le PCA, entré d’urgence d’une mission à Dakar, a obtenu un dénouement heureux.

16:27 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

19/07/2014

Annoncés parmi les 10 détenus politiques libérés, Dja Sery Franck et Theouman Assoumou Jean recalés

MACA, Détenus politiques, Prisonniers politiquesMACA : Ouattara continue de souffler le chaud et le froid sur les prisonniers politiques proGbagbo qu’ils martyrisent dans ses goulags depuis la crise postélectorale de 2011.

Selon nos informations, les prisonniers politiques DJA Sery Franck et THEOUMAN Assoumou Jean ont été recalés alors qu’ils étaient sur la liste de 10 détenus politiques proGbagbo devant bénéficier de mise en liberté provisoire depuis la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

La raison évoquée par les geôliers de la MACA est qu’il y a eu des erreurs sur les numéros de Mandats dépôts des détenus politiques Dja Sery Franck et Theouman Assoumou Jean. Les Mandats dépôts des 2 détenus sont  11-12-2012, mais le 10ème cabinet a inscrit 12-12-2012 sur dans leur dossier de mise en liberté provisoire.

Selon nos sources, les 2 détenus politiques recalés sont placés dans les cellules du Blindé en attendant que ces erreurs soient corrigées.

 

Nous osons croire que ces erreurs de frappe ne cachent pas un projet obscure contre les 2 détenus politiques recalés qui ont déjà  fait environs 2 ans de prison. Surtout qu'au nom des intérêts farnçais, le Président Français François Hollande a déjà donné carte blanche à Ouattara en fermant les yeux sur les graves violations de droits de l'homme par le régime Ouattara, pour le féliciter, lors de sa visite du 17 juillet 2014. 

13:51 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

La Police parée à lancer l’assaut sur les Agents grévistes de BRINKS Côte d’Ivoire

Grève Brinks Cote d'ivoire, Brinks, Assaut sur Brinks Côte d'IvoireABIDJAN-Vridi : Le mouvement de grève des Agents de BRINKS Côte d’Ivoire a été déclenché pacifiquement depuis le mardi 15 juillet 2014, ils travaillaient normalement, mais avec des bandeaux rouges, en vue d’interpeller la Direction. Hier, 18 juillet 2014, le mouvement a été durci. Au lieu de discuter avec les Agents, la Direction de BRINKS Côte d’Ivoire a, plutôt, appelé la Police contre ses Agents grévistes. Ces derniers ont ramené tous les fourgons blindés à leur base à Vridi et s’y sont enfermés dans la soirée, dans le but d’éviter tout affrontement avec la Police.

Vers 23h, dans la nuit du 18 au 19juillet 2014, le DG de BRINKS Côte d’Ivoire entre en négociation avec les grévistes. Et comme les négociations piétinent, le DG sort de la base et appelle la Police en leur disant qu’il a été séquestré par ses agents grévistes. La Police est déployée en grand nombre. Mais, les policiers se rendant compte que le DG ne présente aucun signe de séquestration lui demandèrent de continuer à parlementer avec ses Agents.

Ce 19 juillet 2014, à 10h14mn, alors que les Agents grévistes sont restés enfermés pendant 14h d’horloge, le dispositif policier s’alourdit autour de la base. La CRS a reçu l’ordre de lancer l’Assaut sur les Agents grévistes de BRINKS Côte d’Ivoire qui, à leur tour se sont parés à riposter. Il faut savoir que BRINKS est une Société de transports de fonds, de traitements de valeurs, automates bancaires et sécurité électronique. Les Agents de BRINKS sont des professionnels armés.

Les autorités policières ont momentanément temporisé voyant la détermination, la légitimité des revendications salariale et surtout le niveau professionnel des Agents de BRINKS enfermés dans leur base depuis hier. Vers 10H30, le Préfet-Adjoint de Police d’Abidjan est entré dans la base pour négocier avec les Agents Grévistes.

Il faut savoir que le Personnel de BRINK Côte d’Ivoire est en négociation avec sa direction depuis plusieurs mois pour l’amélioration des conditions de vie et de travail. Ces négociations portaient, selon des Agents grévistes, sur :

-Les Primes de Risques préalablement fixés à 45000FCFA/mois, le personnel demande 90000FCFA/mois ;

-Les Primes de Transports préalablement fixés à 25000FCFA/mois, le personnel demande 40000FCFA/mois ;

-Les Primes de Logement préalablement fixés à 25000FCFA/mois, le personnel demande 70000FCFA/mois ;

-Enfin, le Personnel réclame une gratification semestrielle de 200000FCA/semestre.

 

Au lieu de chercher à écouter ses Agents pour tomber d’accord sur des montants négociés, la Direction de BRINK a opposé une fin de non-recevoir à ses Agents. Ce qui a conduit à cette situation.

Au moment où nous mettons en ligne cet article à 11h, le Préfet Adjoint de Police d’Abidjan et ses hommes sont toujours en négociations avec les Agents grévistes de BRINKS Côte d’Ivoire, enfermés dans leur base depuis hier. La situation est toujours tendue.

 

DeboutCiv qui suit de très près l’évolution de ce mouvement de grève, depuis son déclenchement, vous tiendra informés au fil du temps.

Grève Brinks Cote d'ivoire, Brinks, Assaut sur Brinks Côte d'Ivoire

 

11:32 Écrit par Alain Doh Bi | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |